Qu'est ce que le liège

Qu'est ce que le liège

Publié le : 19/02/2020 - Catégories : Le liège: matière naturelle Exceptionnelle !

Polyvalent et unique

Le liège est l'écorce du chêne-liège. C'est un tissu végétal 100% naturel constitué d'une ruche de cellules microscopiques contenant un gaz identique à l'air et recouvert principalement de subérine et de lignine. Il a une gamme d'applications associées à ses attributs qu'aucune technologie n'a encore réussi à imiter, égaler ou dépasser.

100% naturel

C'est une matière première 100% naturelle, c'est-à-dire 100% réutilisable et 100% recyclable, extraite des chênes-lièges sans nuire au développement normal de l'espèce et sans endommager l'arbre. Le liège extrait est exploité à 100 %. Une fois transformé, en sac par exemple, le liège peut également réintégrer le processus de production. Les bouchons de liège par exemple peuvent être recyclés par broyage. Les granulés résultant de ce processus peuvent être utilisés dans d'autres produits, tels que les chaussures, les portefeuilles, les casquettes...

Propriétés intrinsèques

Légèreté 

Plus de 50 % de son volume est constitué d'air, ce qui le rend très léger. Il ne pèse que 0,16 gramme par centimètre cube et il peut flotter.

Imperméable aux liquides et aux gaz 

Il est totalement imperméable aux liquides et pratiquement imperméable aux gaz, grâce à la subérine et à la cerine présentes dans la composition des cellules du liège. Sa résistance à l'humidité lui permet de vieillir sans se détériorer.

Élastique et compressible

Il peut être comprimé jusqu'à environ la moitié de son épaisseur sans perdre de sa flexibilité, et il se décompresse, reprenant sa forme et son volume initial, dès qu'il cesse d'être comprimé. Cette flexibilité est donnée par ses cellules étanches contenant un mélange de gaz similaire à l'air. C'est le seul solide qui, lorsqu'il est comprimé d'un côté, n'augmente pas de volume sur l'autre axe. Il est capable de s'adapter aux variations de température et de pression sans subir de variations, grâce à son élasticité.

Excellent isolant thermique et acoustique

Les 40 millions de cellules de chaque centimètre cube de liège agissent comme un véritable absorbeur de décibels, ce qui en fait un excellent isolant acoustique et anti-vibratoire. Sa structure moléculaire lui permet d'absorber la chaleur et de la retenir pendant une longue période.

Une combustion lente

La combustion lente du liège en fait un retardateur de feu naturel et une sorte de barrière contre les incendies. Le liège brûle sans flamme et n'émet pas de gaz toxiques lors de la combustion.

Antistatique et antiallergique

Il n'absorbe pas la poussière et empêche l'apparition d'acariens et, par conséquent, contribue à la protection contre les allergies.

Résistance à l'usure

Le liège est résistant à l'usure, grâce à sa structure en nid d'abeille, qui le rend moins sensible aux chocs ou aux frottements que d'autres surfaces dures.

Structure chimique

Les cellules de liège ont une forme de prisme pentagonal et parfois hexagonal. La hauteur de l'un de ces minuscules prismes est d'environ 40 à 50 micromètres (millièmes de millimètre). Les plus petites cellules mesurent 20 ou même 10 micromètres. En moyenne, il y a environ 40 millions de cellules dans chaque centimètre cube de liège, soit environ 800 millions de cellules dans un seul bouchon de liège.

L'intérieur du liège

Les nombreuses qualités du liège ne peuvent être comprises qu'après une analyse minutieuse de sa composition chimique, pour identifier ses différents composants et leurs valeurs moyennes :

  • - subérine (45%)
  • - lignine (27%)
  • - les polysaccharides (12%)
  • - Céroïdes (6%)
  • - les tanins (6%)

Le principal composant du liège est la subérine, un mélange d'acides organiques qui recouvre les parois des cellules du liège, empêchant le passage de l'eau et des gaz. Les propriétés de la subérine sont remarquables : elle est pratiquement infusible et est insoluble dans l'eau, l'alcool, l'éther, le chloroforme, l'acide sulfurique concentré, l'acide chlorhydrique, etc.

Les cellules regroupées dans une structure alvéolaire caractéristique constituent l'essence qui définit le liège. Un centimètre cube de liège contient près de 40 millions de cellules, disposées en rangées perpendiculaires au tronc du chêne-liège.

Chaque cellule a la forme d'un petit prisme pentagonal ou hexagonal, dont la hauteur ne dépasse pas 40 à 50 micromètres (= millièmes de millimètres). Les plus petites cellules mesurent 20 ou seulement 10 micromètres. Quelle que soit leur taille, toutes les cellules sont remplies d'un mélange de gaz semblable à l'air. Environ 60% d'une planche de liège est composée d'éléments gazeux, ce qui explique son extraordinaire légèreté. La combinaison de ces petits coussins d'air rend le liège si remarquablement compressible. En même temps, la subérine rend les parois des cellules du liège imperméables et donc étanches à l'air. Le gaz qu'elles contiennent ne peut pas s'échapper, ce qui explique l'élasticité du tissu et aussi sa faible conductivité thermique. Il a également une densité moyenne d'environ 200 kg/m3.

boutique dédiée à l'achat de sac en liège

Partager ce contenu